5 habitudes qui transforment votre maison en un lieu toxique

Avoir un foyer où il y a un équilibre émotionnel nous apporte le bien-être et sera toujours un endroit où nous trouverons la paix, le calme et le soutien dont nous avons besoin. Cependant, il existe des habitudes qui transforment votre maison en un lieu toxique et il est donc nécessaire de les éviter.

Quand notre maison devient un lieu toxique, elle nous rend malades et nous rend plus vulnĂ©rables aux maladies, tant physiques que mentales, et devient un lieu que nous voulons fuir parce qu’il nous fait nous sentir mal. Voulez-vous savoir quelles habitudes peuvent transformer votre maison en un lieu toxique ? Lisez la suite.

Des habitudes qui transforment votre maison en un lieu toxique

La maison est le lieu oĂą les enfants prennent leurs premières habitudes et acquĂ©rir le type d’attachement qui dĂ©finira leur futur dĂ©veloppement Ă©motionnel. C’est pour cette raison qu’il est très important que notre foyer soit un endroit oĂą ils se sentent en sĂ©curitĂ©, protĂ©gĂ©s et aimĂ©s.

Les parents doivent veiller Ă  de ne pas mettre la tension, le stress et les soucis de la vie quotidienne dans notre maisonce qui provoque, par consĂ©quent, un malaise chez tous les membres de la famille. De cette façon, sans s’en rendre compte, nous pouvons transformer notre maison en un lieu Ă©motionnellement toxique.

Couple en colère à cause d'une dispute, une des habitudes qui font de votre maison un endroit toxique.

Des habitudes qui transforment votre maison en un lieu toxique : les attitudes Ă  Ă©viter

Il y a certaines habitudes et attitudes Ă  Ă©viter d’avoir Ă  la maison pour que ce soit un lieu Ă©quilibrĂ© et sĂ»r pour le dĂ©veloppement de nos enfants.

En criant

Certaines Ă©tudes affirment que les cris continus peuvent affecter de façon permanente la structure du cerveau d’un enfantCela est dĂ» Ă  un manque de combinaison entre les deux hĂ©misphères du cerveau, qui peut dĂ©clencher des problèmes Ă©motionnels et comportementaux Ă  moyen et long terme.

Quand nous crions, les enfants supposent que c’est une forme de communication, donc dĂ©veloppera un moyen de communiquer en criant. Ils peuvent aussi penser que, parce que leurs parents leur crient dessus, ils ne les aiment pas, parce qu’ils ne comprennent pas qu’ils sont le fruit de la colère.

Que pouvons-nous faire ? Établir une règle pour tous qui consistera Ă  ne pas crier. Toute la famille doit savoir que, parce que vous criez plus, vous n’aurez pas plus raison que l’autre. Nous encouragerons ainsi l’Ă©coute active et le dialogue assertif.

Tension dans la maison

Il y a certaines maisons oĂą, Ă  l’arrivĂ©e, on remarque des tensions et de l’hostilitĂ© dans l’environnement. Il n’y a pas d’enthousiasme ; les gens qui y vivent ne sourient jamais et interagissent toujours de manière agressive et agissent comme s’ils Ă©taient des ennemis les uns des autres. C’est pourquoi un foyer avec de telles attitudes ne peut nous apporter la tranquillitĂ© d’esprit et la sĂ©curitĂ©.

Que pouvons-nous faire ? Si nous voyons notre maison devenir un champ de bataille, il est très important que nous nous concentrions sur résoudre les problèmes entre les membres de la famille et ne pas chercher la culpabilité.

DĂ©sorganisation

Il a Ă©tĂ© prouvĂ© que l’Ă©tat de l’espace dans lequel nous sommes influencera l’humeur. C’est pourquoi, si nous avons un foyer dĂ©sordonnĂ© et chaotique, cela finira par produire une dĂ©sorganisation mentale et causer du stress, ce qui affectera la productivitĂ© et nous aurons des difficultĂ©s Ă  traiter l’information.

Par dĂ©sorganisation, nous n’entendons pas seulement l’ordre physique, mais aussi le fait qu’il existe des règles Ă©tablies Ă  la maison qui contribuent Ă  assurer une coexistence harmonieuse entre tous les membres de la famille. Que pouvons-nous faire ? Établir des règles pour mettre de l’ordre dans la maison afin que nous sachions tous quelles limites ne peuvent ĂŞtre dĂ©passĂ©es.

DĂ©valuation

Si un mĂ©nage n’apprĂ©cie pas, ne respecte pas et ne valorise pas tous ses membres, il est très difficile d’atteindre un bon dĂ©veloppement de l’estime de soi et de la sĂ©curitĂ© pour affronter la vie.

La dĂ©valuation peut venir parce que les efforts des enfants ne sont pas valorisĂ©s et ne pas accorder Ă  leurs rĂ©alisations l’attention qu’elles requièrent. Souvent, elle est causĂ©e par l’Ă©tiquetage nĂ©gatif des petits. Lorsque c’est le cas, l’enfant finit par blâmer tout ce qui se passe, ce qui l’empĂŞche de mĂ»rir en tant que personne.

Femme triste assise sur le sol à côté du lit.

Que pouvons-nous faire ? Chaque individu est unique et nous devons l’estimer pour cela. Nous ne pouvons pas exiger quelque chose Ă  quoi nous ne sommes pas prĂ©parĂ©s. Ce que nous devons faire, c’est examiner les forces et les faiblesses de chacun, et ce qui les rend spĂ©ciaux. Nous avons tous une lumière qui nous est propre et qui nous rend uniques et nous devons l’encourager, et non l’Ă©teindre.

Pessimisme

Chacun, à un moment donné, peut traverser une période difficile qui peut nous rendre tristes. Le problème se pose lorsque notre foyer devient un lieu de mélancolie, de drame quotidien et de dépression pour un membre de la famille.

Cela vient surtout de ces gens qui interprètent tout comme quelque chose de négatif, qui sont dominés par le pessimisme et cela finit par infecter toute la maison.

Que pouvons-nous faire ? Si nous adoptons une attitude positive, cela se propagera au reste de la maison et de contrecarrer les attitudes négatives des autres. Parlez à la personne sans la critiquer et expliquez-lui que son attitude finit par affecter le reste de la famille.

En bref, tout au long de cet article, vous avez pu vous informer sur les habitudes qui transforment votre maison en un lieu toxique. Maintenant c’est Ă  votre tour de rĂ©glerSi vous avez le sentiment que l’une de ces attitudes existe chez vous et qu’elle affecte l’environnement familial.

Vous pouvez essayer de remédier à chacune de ces habitudes et les corriger, si vous ne vous en sortez pas bien. Il est toujours temps de changer quelque chose qui peut être préjudiciable.