Comment interprĂ©ter les dessins de l’enfant

Les enfants utilisent le dessin pour exprimer leurs sentiments et leurs dĂ©sirs. Cela peut nous aider Ă  savoir comment l’enfant se sent par rapport Ă  sa famille, son Ă©cole, ses amis, etc. Dans les dessins de l’enfant, vous pouvez voir de nombreux dĂ©tails qui, une fois Ă  l’âge adulte, passent souvent inaperçus. C’est votre moyen de communication avec le monde extĂ©rieur. Par consĂ©quent, afin d’interprĂ©ter les dessins de l’enfant de manière exhaustive, en suivant certains protocoles, seules des personnes qualifiĂ©es, des psychologues, des psychiatres, etc. peuvent le faire.

Malgré cela, il peut y avoir certaines lignes directrices qui aident à interpréter les dessins des enfantsmais de manière purement indicative. Pour en savoir plus, vous devez toujours consulter un spécialiste. Dans cet article, nous allons voir quelques-unes de celles qui servent à orienter les parents sur la signification des créations de leurs enfants.

Comment les dessins de l’enfant Ă©voluent en fonction de son âge

A 18 mois

Les jeunes de 18 mois tracent des lignes droites (zigzags), car ils n’articulent que leurs coudes. Le poignet et les doigts sont encore raides.

Un peu avant l’âge de 2 ans

Des formes circulaires commencent Ă  apparaĂ®tre qui impliquent dĂ©jĂ  l’articulation du poignet. Ces lignes n’ont aucune intention reprĂ©sentative et ne sont pas dues Ă  une planification prĂ©alable. En fait, ils ne sont qu’un acte moteur.

Environ 2 ans et demi – 3 ans

Ils combinent déjà des formes droites et circulaires et commencent à relier leurs productions graphiques à des objets et des personnes. Les soi-disant « gribouillis » apparaissent.

De 3 Ă  5 ans

Ils ont un meilleur contrĂ´le des traces grâce Ă  leurs progrès dans le contrĂ´le main-Ĺ“il, l’utilisation des articulations du poignet et un meilleur contrĂ´le des mouvements des doigts. A ces âges ils contrĂ´lent dĂ©jĂ  le dĂ©part et l’arrivĂ©e de la ligneet les combiner pour obtenir des figures ou reproduire des objets.

La conscience qu’il dessine apparaĂ®t et le gribouillage commence Ă  avoir une intention reprĂ©sentative. Nous pouvons donc maintenant parler de dessins. Les premières reprĂ©sentations de la figure humaine des « tĂŞtards » commencent Ă  apparaĂ®tre. MĂŞme si nous devons faire preuve d’imagination, ils combinent des cercles pour la tĂŞte et des bâtons pour les membres.

De 5 Ă  8 ans

Ils commencent Ă  ajouter plus de dĂ©tails Ă  leurs dessins. DĂ©jĂ  dĂ©velopper progressivement des images plus rĂ©alistes et de plus en plus complexes Ă  mesure que nous vieillissons et que nous nous rapprochons de l’âge de 8 ans. Tout au long de cette Ă©volution, les dessins intĂ©greront davantage de dĂ©tails (sourcils, oreilles, cils), de vĂŞtements ou d’autres accessoires.

Dès l’âge de 4 ou 5 ans, la figure humaine qu’ils dessinent n’apparaĂ®t pas seule, mais accompagnĂ©e d’objetsou des animaux ou d’autres personnes. En vieillissant, les choses qu’il dessine prennent des actions et des interactions qui ne seront plus statiques.

Les clés pour interpréter les dessins des enfants

Position du dessin

Les dessins sur le dessus du papier sont liĂ©s Ă  l’intellect, Ă  la curiositĂ©, Ă  l’imagination. Les faits en bas de page indiquent les besoins physiques et matĂ©riels que l’enfant peut avoir. Si le dessin est fait sur le cĂ´tĂ© gauche, il nous indique que ses pensĂ©es portent sur le passĂ©. Et s’ils sont du bon cĂ´tĂ©, sur l’avenir. S’il se trouve au centre du papier, il reprĂ©sente le moment prĂ©sent.

Dimensions des dessins

Si l’image est grande, elle montre une certaine sĂ©curitĂ©. Si les formes sont petites, cela nous dit que cet enfant a besoin de peu d’espace pour s’exprimer, mais cela peut aussi indiquer qu’il est un enfant rĂ©flĂ©chi ou sĂ»r de lui.

Dessin

Des traits continus et ininterrompus dĂ©notent un enfant docile, tandis que l’effacement ou la coupure peuvent indiquer que l’enfant est plus impulsif et peu sĂ»r de lui.

La pression de la conduite

Si le dessin est fait avec une bonne pression, il indique la volontĂ© et l’enthousiasme. Si elle est faite avec beaucoup de pression, plus elle est forte, plus elle sera agressive. Plus la ligne est lâche, plus elle indique une fatigue physique et un manque de volontĂ©.

Les couleurs du dessin

  • Rouge : reprĂ©sente la vie, l’actif, le brĂ»lant.
  • Jaune : Joie de vivre et curiositĂ©.
  • Orange : besoin de contacts publics et sociaux et impatience.
  • Bleu : Paix et tranquillitĂ©.
  • Vert : SensibilitĂ©, une certaine maturitĂ© et intuition
  • Noir : ReprĂ©sente l’inconscient.
  • Brown : Planification et sĂ©curitĂ©.

Si le dessin est réalisé avec une seule couleur, cela dénote généralement un manque de motivation ou de paresse.

N’oubliez pas que ces informations ne sont donnĂ©es qu’Ă  titre indicatif. Si vous voulez une interprĂ©tation complète des dessins de l’enfant pour vous dire comment il est Ă©motionnellement, il est nĂ©cessaire de vous adresser Ă  un spĂ©cialiste dans ce domaine.