Comment utiliser la méthode Montessori pour surmonter le deuil

Il est difficile pour tout le monde de surmonter le duel. Si un adulte souffre dans cette situation alors qu’il dispose de divers outils pour le faire, imaginons cette situation dans l’esprit d’un enfant, en plein dĂ©veloppement. Voyons donc comment nous pouvons aider les jeunes et les petits, par exemple, en utilisant la mĂ©thode Montessori.

La mort est un sujet assez tabou dans de nombreuses sociĂ©tĂ©ssurtout les Occidentaux. Par consĂ©quent, en parler avec les enfants n’est pas facile pour les parents et les Ă©ducateurs d’aujourd’hui. Mais nous disposons de quelques outils utiles pour faciliter ce travail.

La méthode Montessori

La mĂ©thode Montessori, largement connue dans le monde entier, se caractĂ©rise par le fait d’offrir aux enfants un environnement prĂ©parĂ©, simple et rĂ©el dans lequel chaque Ă©lĂ©ment est placĂ© avec une raison spĂ©cifique pour favoriser le dĂ©veloppement optimal de l’enfant.

Dans les salles de classe de la MĂ©thode, les enfants sont intĂ©grĂ©s par pĂ©riodes de 3 ans, afin qu’ils puissent promouvoir le respect, la socialisation et la solidaritĂ©.

Avec cette mĂ©thode, crĂ©Ă©e par l’Ă©ducatrice Maria Montessori, on recherche un plus grand engagement de l’enfant, qui trouve des occasions de faire le travail choisi librement selon son intĂ©rĂŞt. De cette façon, le garçon prolonge les pĂ©riodes de concentration sans interruption, se dĂ©velopper dans des limites claires qui sont produites dans une atmosphère de coexistence entre Ă©gaux dans la salle de classe.

L’enfant travaille avec des matĂ©riaux très concrets qui sont conçus spĂ©cialement pour lui. Ainsi, les enfants explorent le monde en dĂ©veloppant leurs compĂ©tences cognitives de base. De cette façon, les enfants reconnaissent l’erreur pour eux-mĂŞmes et deviennent responsables de leur apprentissage personnel.

L’utilisation de la mĂ©thode Montessori pour surmonter le deuil

La question de la mort des enfants est un sujet sensible. C’est pourquoi nous voulons baser cette situation sur une histoire Ă©crite par le psychologue Camino GarcĂ­a, qui est Ă©galement illustrĂ©e par Marco Recuero. Dans ce nous avons trouvĂ© des clĂ©s importantes pour l’utilisation de la mĂ©thode Montessori afin d’aider les enfants Ă  surmonter leur deuilC’est la phase difficile Ă  laquelle beaucoup doivent faire face lorsque leurs grands-parents, leurs proches ou mĂŞme leurs animaux de compagnie meurent.

L’histoire en question s’appelle Pour toujourset concentre son dĂ©veloppement sur la prĂ©misse de Montessori de passer du concret Ă  l’abstrait. Par consĂ©quent, l’histoire amènera l’enfant Ă  passer de ce qu’il est capable de voir et de visualiser Ă  la comprĂ©hension de concepts plus abstraits, en Ă©tant capable d’Ă©tablir des liens très intĂ©ressants.

Apporter un sujet aussi Ă©pineux que la mort Ă  l’esprit en dĂ©veloppement de l’enfant, Camino Garcia le montre comme quelque chose de tangible. C’est-Ă -dire que dans l’histoire, nous pouvons observer la mort avec des couleurs et des formes, afin que le petit puisse la visualiser.

Grâce Ă  une visualisation tangible de la mort, un enfant peut beaucoup mieux la comprendre. En d’autres termes, un processus de comprĂ©hension commence dans le concret, dans quelque chose qui peut ĂŞtre vu, presque touchĂ©. Et, Ă  partir de lĂ , le processus intĂ©rieur d’acceptation et de connaissance commencera, c’est-Ă -dire le chemin vers l’idĂ©e la plus abstraite, en direction de celle qui est moins concrète, moins visible, mais tout aussi comprĂ©hensible.L'enfant embrasse ses parents pour surmonter le chagrin après la perte d'un ĂŞtre cher.

L’approche de la mort

Nous devons nous rappeler que, mĂŞme si nous utilisons des concepts comprĂ©hensibles, comme par exemple donner une touche tangible Ă  quelque chose d’abstrait comme la mort, nous ne devons pas omettre le rĂ©alisme. C’est-Ă -dire, l’approche honnĂŞte et vĂ©ritable est importante afin que l’enfant apprenne Ă  comprendre le processus de deuil.

Cependant, ne confondons pas le rĂ©alisme avec la grossièretĂ© ou l’insensibilitĂ©. Nous devons ĂŞtre honnĂŞtes avec les enfants, mais sans les effrayer ni leur parler trop durement ou trop froidement.

Parler Ă  l’enfant de manière sincère, Ă©motionnelle, chaleureuse et proche nous permettra d’obtenir de meilleurs rĂ©sultats. Ainsi, en passant du concret Ă  l’abstrait sans maquillage et sans Ă©dulcorer, mais avec de la gentillesse, on peut empĂŞcher les petits de dĂ©velopper des peurs, des insĂ©curitĂ©s, des confusions et mĂŞme plus de douleur que strictement nĂ©cessaire.

N’oubliez pas que l’enfant est susceptible de recevoir des explications très diffĂ©rentes sur la mort et le deuil de la part de diverses personnes avec lesquelles il est en relation. C’est un autre point Ă  travailler de manière simple et sereine, en expliquant pourquoi les gens ont des façons si diffĂ©rentes de faire face Ă  la disparition d’un ĂŞtre cher.

Tout cela aidera le petit à surmonter le duel. En utilisant un point de vue aussi particulier que celui offert par la méthode Montessori, nous pouvons en tirer des enseignements intéressants malgré la situation douloureuse.