L’enfant pleure chez le mĂ©decin

Qui n’est jamais allĂ© chez le mĂ©decin et a vu son enfant pleurer sans arrĂŞt ? Il est très frĂ©quent que les jeunes enfants souffrent lorsqu’ils vont chez le pĂ©diatre ou tout autre mĂ©decin. Les pleurs d’un enfant sont une chose qui crĂ©e de l’anxiĂ©tĂ© chez les parents plutĂ´t que de les inquiĂ©ter. C’est pourquoi nous allons voir quelles solutions nous pouvons trouver Ă  ce problème.

Voir notre fils pleurer sans arrêt et ne pas savoir comment le calmer est difficile. Surtout dans les premières années de la vie, les visites chez le pédiatre sont très fréquentes et les enfants ont peur. Quelles sont les raisons qui poussent notre enfant à pleurer ? Que pouvons-nous faire pour que la consultation se passe bien ? Continuez à lire et vous trouverez les réponses.

Qu’est-ce qui fait qu’un enfant pleure au cabinet du mĂ©decin ?

Les raisons peuvent être très variées. Certaines des raisons en sont généralement :

  • Le tempĂ©rament de chaque enfant et la façon dont nous gĂ©rons les situations qui provoquent du stress. Les enfants pleurent pour exprimer leurs sentiments, comme la peur de l’inconnu, ou du connu qui crĂ©e la douleur (vaccination).
  • L’âge influence Ă©galement les pleurs d’un enfant. Entre six mois et un an, les pleurs de l’enfant sont plus frĂ©quents, car il se trouve dans une phase d’attachement et d’anxiĂ©tĂ© de sĂ©paration. Entre 2 et 3 ans, il est plus facile de leur expliquer et de leur faire comprendre Ă  leur manière qu’il est bon d’aller chez le mĂ©decin pour prendre soin d’eux et essayer de les guĂ©rir.
  • Ils sont malades et en gĂ©nĂ©ral. Ils sont plus irritables et ont moins de tolĂ©rance pour les situations nouvelles ou l’exploration.
  • La peur de ce qui vous fait souffrir. Si vous ĂŞtes un enfant en bonne santĂ© et que vous avez dĂ» aller peu Ă  peu chez le mĂ©decin mais que vous avez eu vos piqĂ»res, vous savez que cela vous fait mal et vous avez donc peur d’y retourner Ă  cause de ce qu’elles pourraient vous faire.
  • Commentaires malheureux des parents de l’homme : « Si tu te conduis mal, le mĂ©decin te fera une piqĂ»re ». L’enfant a donc peur d’aller chez le mĂ©decin.

Que faire si l’enfant pleure chez le mĂ©decin ?

  • Il est important que les parents soient toujours prĂ©sentsLe mĂ©decin de l’enfant sera prĂ©sent lors du rendez-vous de routine et de toute procĂ©dure effectuĂ©e sur l’enfant.
  • Les parents doivent ĂŞtre en place et laisser le mĂ©decin faire ce qu’il doit faireparce que sinon, les choses pourraient empirer.
  • En tant que parents, nous devons essayer de transmettre la sĂ©rĂ©nitĂ© et la sĂ©curitĂ© Ă  nos enfants. En ne perdant pas le contrĂ´le ou en ne dramatisant pas ce que le mĂ©decin doit faire, tout ira mieux.
  • Faites confiance au mĂ©decin, qui est un spĂ©cialiste des enfants et qui sait ce qu’il fait. Le pĂ©diatre s’occupe de la santĂ© de votre enfant.
  • Vous n’avez pas Ă  changer le mĂ©decin de votre enfant parce qu’il pleureĂ  moins que le pĂ©diatre ne vous traite trop durement ou ne vous traite pas bien du tout.
  • C’est une bonne idĂ©e de lui donner un sac de mĂ©decin et de jouer Ă  s’explorer les uns les autres. Incluez le stĂ©thoscope, la cassette, etc., pour vous familiariser avec les instruments.
  • Évitez de parler devant votre enfant par peur des mĂ©decins. Il parle du mĂ©decin comme de quelqu’un qui s’occupe de la santĂ© de tout le monde et qui nous soigne quand nous sommes malades.

nourrissons et jeunes enfants devant être vaccinés en raison des maladies évitées par la vaccination-725x479

Ce qu’il ne faut pas faire

  • PrĂ©venir les pleurs en se couvrant la bouche
  • Mettre des vidĂ©os sur son tĂ©lĂ©phone portable pour l' »hypnotiser ».
  • Couvrez sa bouche avec la tĂ©tine pour l’empĂŞcher de pleurer
  • Tenez-le dans vos bras pour qu’il ne nous quitte pas, mĂŞme pour un millimètre.

Si nous faisons l’une de ces choses, nous signalons l’insĂ©curitĂ© et transmettons notre peur et notre mĂ©fiance. C’est ainsi qu’on appelle maman ou papa qui vous protège de ce mauvais homme ou de cette mauvaise femme.

Si vous suivez ce conseil, les pleurs de votre enfant seront moins nombreux et, dans certains cas, ils disparaĂ®tront mĂŞme. Nous devons ĂŞtre très conscients que ce sont parfois les parents eux-mĂŞmes qui aggravent les choses. Par consĂ©quent, nous devons toujours ĂŞtre sĂ»rs et confiants dans la consultation du mĂ©decin avec notre enfant. Il nous regarde, et si nous montrons des signes d’anxiĂ©tĂ©, l’enfant croit qu’il est dans une situation dangereuse et pleure. C’est pourquoi nous devons traiter la situation aussi naturellement que possible.