Les contes dans le dĂ©veloppement de l’enfant

Le conte peut ĂŞtre une excellente thĂ©rapie pour le dĂ©veloppement de chaque enfant. En fait, aujourd’hui, la technique a Ă©tĂ© tellement perfectionnĂ©e qu’elle est dĂ©jĂ  utilisĂ©e mĂŞme avec des adultes ou des enfants Ă  problèmes.

Cette technique thĂ©rapeutique est surtout utilisĂ©e pour travailler avec des enfants qui prĂ©sentent des problèmes comportementaux ou cognitifs. Toutefois, elle ne se rĂ©duit plus Ă  ce segment, comme nous l’avons mentionnĂ©.

Qu’est-ce que le conte ?

La thĂ©rapie par le conte s’est rĂ©vĂ©lĂ©e très efficace pour tous les types d’enfants, car elle permet la prĂ©vention des problèmes futursainsi qu’un large dĂ©veloppement de l’intelligence Ă©motionnelle et de l’Ă©ducation aux valeurs.

En utilisant des histoires, nous abordons l’enfant et son monde intĂ©rieur d’un point de vue plus empathique. Avec cette technique, il est plus facile de parler leur langue et leur langage, de comprendre leur symbolique et aussi de passer de grands moments avec eux. Ainsi, les liens affectifs sont renforcĂ©s et encouragĂ©s tandis que l’enfant dĂ©veloppe sa personnalitĂ© et sa relation avec son environnement social et environnemental.

CrĂ©Ă© par le psychothĂ©rapeute de Murcie Lorenzo Antonio Hernández PallarĂ©sDepuis plus de deux dĂ©cennies, cette technique a Ă©tĂ© mise en Ĺ“uvre dans le monde entier avec un succès considĂ©rable. En fait, l’Association ibĂ©ro-amĂ©ricaine des conteurs d’histoires a Ă©tĂ© crĂ©Ă©e pour Ă©tendre les valeurs et les avantages du conte.

Selon les termes de son propre fondateur et crĂ©ateur, on pourrait parler de une technique de guĂ©rison par les histoires. La thĂ©rapie est utilisĂ©e pour prĂ©venir, mais aussi pour guĂ©rir, en amĂ©liorant la croissance personnelle des enfants et des adultes, avec un accent particulier sur les jeunes souffrant de problèmes tels que l’autisme, la dyslexie, l’asperger ou le TDAH.

Hernández PallarĂ©s considère les histoires comme des cartes de la conscience et de la psychologie qui aident le message que le subconscient reçoit Ă  devenir conscient. Cet outil, complĂ©tĂ© par d’autres thĂ©rapies, aborde donc des aspects symboliques très profonds.

Les effets de cette thérapie

Cette thĂ©rapie travaille avec les enfants en utilisant trois types d’histoires qui, selon la propre classification de Hernández PallarĂ©s, sont divisĂ©es en trois grands groupes qui seront utilisĂ©s en fonction du but recherchĂ© :

  1. Histoires Ă©mosĂ©miquessont ceux qui transmettre et produire des Ă©motions. Ils sont gĂ©nĂ©ralement les plus Ă©clairĂ©s. Beaucoup d’entre eux sont maintenant publiĂ©s.
  2. Histoires monosĂ©miquesCes histoires offrent un message particulier. Dans ce cas, on trouve de nombreux exemples issus de la philosophie, de l’hindouisme au zen, au soufi, etc. D’autres, comme ceux Ă©crits par Jorge Bucay, entreraient dans cette classification.
  3. Histoires polysĂ©miquesDans cette typologie, nous trouvons des significations très variĂ©es. Nous localisons le des histoires fantastiques qui crĂ©ent des mondes imaginairesLes classiques hĂ©ritĂ©s par la tradition et l’inconscient collectif, etc.

L’histoire de la polysĂ©mie est la plus utile pour raconter une histoire. Cela est dĂ» Ă  son symbolisme et Ă  l’hĂ©ritage variĂ© et humainement riche qu’il apporte. Pour cette raison, son aspect basĂ© sur l’alerte, l’apprentissage et la transmission d’expĂ©riences est plus important, plus interprĂ©table et très complexe.Dessin tirĂ© de quelques livres.

Le conte classique et le conte polysémique

Le conte classique a Ă©tĂ© transmis oralement de père en fils pendant plusieurs siècles, en s’adaptant Ă  chaque Ă©poque dans son but et son langage, mais avec un message plus durable. Celle-ci est transmise par des symboles jusqu’Ă  ce qu’elle atteigne l’inconscient.

L’histoire polysĂ©mique, quant Ă  elle, atteint le cĹ“ur magique et symbolique de l’enfant. C’est pourquoi elle est si importante, surtout au stade prĂ©opĂ©ratoire, comme l’a dit Jean Piaget. Et c’est prĂ©cisĂ©ment ce langage symbolique et magique qui est utilisĂ© en thĂ©rapie pour aller au fond du problème de l’enfant, en analysant deux niveaux :

  • Niveau interpsychique ou interpersonnelLe personnage est le miroir de ses propres relations personnelles avec ses parents, ses frères et sĹ“urs, ses amis, etc.
  • Niveau intrapsychique ou intrapersonnelL’histoire : chaque personnage et symbole de l’histoire reprĂ©sente diffĂ©rents aspects de soi-mĂŞme.

Les avantages de la narration

Voici les nombreux avantages de cette thérapie par le livre de contes :

  • Augmente la crĂ©ativitĂ© de l’enfant.
  • Éduquer aux bonnes valeurs.
  • Elle favorise une grande maturitĂ© Ă©motionnelle et cognitive.
  • Il montre le plaisir de lire au petit.
  • Il encourage l’imagination.
  • Il favorise une communication saine.
  • Il encourage les enfants dans leurs pires moments.
  • Il sert Ă  soutenir les thĂ©rapies visant Ă  Ă©radiquer les troubles.
  • Il enseigne les moyens de rĂ©soudre les problèmes.
  • AmĂ©liore les relations sociales des enfants.
  • Elle maintient la relation de l’adulte avec son moi enfantin.

Le conte est une excellente thĂ©rapie qui soutient le traitement de toutes sortes de troubles. De plus, grâce aux histoires, les enfants encouragent leur capacitĂ© d’imagination et de crĂ©ativitĂ©.