Les surnoms des enfants peuvent se transformer en intimidation

Parfois, des surnoms sont utilisĂ©s, pour se rĂ©fĂ©rer Ă  certaines personnes, se concentrer sur une caractĂ©ristique spĂ©cifique ou simplement parce que leur famille Ă©tait connue sous ce surnom. Les surnoms des enfants n’ont souvent aucune intention nĂ©gativebien qu’ils finissent par dĂ©ranger le destinataire.

Les surnoms, dans la plupart des cas, essayer de mettre en Ă©vidence un dĂ©faut physique ou comportementalIls peuvent ĂŞtre ennuyeux et offensants pour le destinataire, et certains enfants les utilisent pour rire et faire du mal. Cela, fait de manière continue, peut finir par devenir de l’intimidation ou l’intimidation.

Quelles sont les conséquences des surnoms sur les enfants ? Quand les surnoms deviennent-ils des brimades ? Que peut-on faire pour remédier à cette situation ? Si vous voulez en savoir plus sur ce sujet, poursuivez votre lecture, ne le manquez pas !

Conséquences des surnoms sur les enfants

MĂŞme si ces surnoms ne sont pas destinĂ©s Ă  produire de l’intimidation ou Ă  nuire Ă  l’autre personne, dans de nombreux cas, produire des consĂ©quences nĂ©gatives ce qui peut ĂŞtre de plus en plus grave si vous n’intervenez pas en premier lieu.

Des filles se moquent d'un camarade de classe à qui on a donné un surnom.

Certaines de ces conséquences peuvent être

  • L’Ă©chec scolaire. Les enfants qui reçoivent des surnoms et finissent par ĂŞtre l’objet de rires perdent tout intĂ©rĂŞt pour les Ă©tudes et ne veulent pas aller Ă  l’Ă©cole.
  • Faible estime de soi. Un surnom ou un surnom Ă©tiquette l’enfant et il finit par croire que, c’est-Ă -dire, ils le prennent comme une identitĂ©. C’est pourquoi les enfants commencent Ă  avoir une image dĂ©formĂ©e et nĂ©gative d’eux-mĂŞmes.
  • Attitude passive Ă  l’Ă©gard du harceleur. Ils ne se soucient plus de rien ni de personne ; ils deviennent passifs devant tout le monde.
  • Elle peut se terminer par une dĂ©pression. Les enfants se sentent mal, ils cessent de s’aimer, ils se dĂ©sintĂ©ressent de tout ce qui leur plaisait, ils ne font confiance Ă  personne, ils peuvent arrĂŞter de manger ou, au contraire, se gaver, et ils ne veulent pas sortir dans la rue.
  • Les phobies peuvent apparaĂ®tre. Phobie de quitter la maison, d’aller Ă  l’Ă©cole ; peur excessive de presque tout.
  • Les problèmes de sommeil. Cauchemars, terreurs nocturnes, insomnies, etc.

Quand les surnoms des enfants commencent-ils Ă  ĂŞtre intimidants ?

De nombreux cas d’intimidation ou de l’intimidationLe fait est que, de nos jours, elles passent inaperçues car parfois les situations dans lesquelles les surnoms sont utilisĂ©s pour faire du mal ne sont pas perçues. Et ce, parce que il est difficile de faire la diffĂ©rence entre l’utilisation du surnom comme une blague ou lorsqu’il est utilisĂ© pour offenser et blessĂ©.

Lorsque ces surnoms sont utilisĂ©s par les petits comme un Ă©change social, ils apprennent Ă  gĂ©rer la critique constructive et Ă  la traiter. Normalement, lorsqu’ils sont habituĂ©s Ă  plaisanter avec un ami, ils ont un caractère affectif et sont pris par l’autre de manière positive. Dans ce cas, il n’y a pas de harcèlement, car le surnom est utilisĂ© comme une forme de communication entre le groupe de pairs et ils sont inoffensifs.

Les choses changent et devient un problème lorsque le surnom n’est plus utilisĂ© comme moyen de communication et c’est pour blesser et faire se sentir mal la « victime » et le harceleur finit par avoir plus de pouvoir.

Comment faire la différence entre un surnom utilisé pour une blague et un surnom utilisé pour faire mal ?

  • Si l’enfant utilise une blague nĂ©gative et que celle-ci dĂ©range le destinataire, le joker s’arrĂŞte gĂ©nĂ©ralement. Dans ce cas, le le surnom serait utilisĂ© comme une blague.
  • Si ce surnom dure dans le temps et que son intention est de blesser et d’effrayer l’enfant qui le reçoit, cela cesse d’ĂŞtre une plaisanterie et devient de l’intimidation ou l’intimidation.

Que pouvons-nous faire face Ă  cette situation de surnoms chez les enfants ?

Ă€ l’ère des rĂ©seaux sociaux, l’intimidation peut souvent se produire par l’utilisation de surnoms, de surnoms ou l’humiliation par le biais des rĂ©seaux sociaux. Il est difficile pour les parents d’empĂŞcher que leurs enfants ne soient traitĂ©s de surnom pĂ©joratif.

Nous ne pouvons pas contrĂ´ler le comportement des autres ou changer leur comportement, mais ce que nous pouvons faire, c’est apprendre Ă  nos enfants Ă  changer leur rĂ©action face Ă  ces surnoms afin que les « jokers » ne considèrent plus qu’il est amusant de les embĂŞter. Voyons ce que nous pouvons faire.

Augmenter la communication avec notre enfant

Le La communication avec l’enfant est essentielle et nous pouvons vous poser quelques questions pour savoir oĂą vous en ĂŞtes :

  • Qui vous a donnĂ© ce surnom ?
  • Que pensez-vous de ce surnom ?
  • Pourquoi pensez-vous qu’on vous appelle ainsi ?
  • Lui avez-vous dit que vous n’aimez pas qu’il dise cela ?
  • Comment lui rĂ©pondre ?

Grâce Ă  ces questions, nous pouvons savoir si le surnom fait partie d’une blague dans votre groupe d’amis ou autre chose.

Les surnoms des enfants peuvent devenir des brimades.

Indiquez que vous êtes une personne spéciale, unique et unique

Nous sommes tous diffĂ©rents, mais uniques. Il n’y a personne de mieux qu’un autre, ni pour ce qu’il a ni pour ce qu’il est.

Apprenez-lui Ă  adopter un comportement assertif

Chaque fois que vous recevez un surnom, vous devez agir avec assurance et ne pas ĂŞtre affectĂ© et d’avoir la force mentale de faire comprendre Ă  ses pairs qu’il n’aime pas ce surnom et, s’il vous plaĂ®t, ne le faites plus. Vous devez utiliser un ton de voix calme mais ferme.

Vous donner la confiance nĂ©cessaire pour venir nous voir si vous avez besoin d’aide

Si, malgrĂ© la mise en Ĺ“uvre des stratĂ©gies que nous vous avons donnĂ©es pour faire face Ă  ces comportements, vous n’avez pas rĂ©ussi Ă  les arrĂŞter, nous devons vous faire savoir que vous pouvez compter sur notre aide et que vous pouvez toujours nous faire confiance.

Vous aider Ă  travailler sur votre estime de soi

La plupart des surnoms sont utilisĂ©s pour mettre en Ă©vidence quelque chose de particulier dans l’apparence physique de la personne ou de l’enfant qui le reçoit. Il est donc important que nous fassions comprendre aux petits son caractère et sa manière d’ĂŞtre vont bien au-delĂ  d’une pour renforcer, ainsi, leur estime de soi.

Sur les surnoms chez les enfants comme forme d’intimidation

Vous savez maintenant comment les surnoms des enfants peuvent finir par devenir une forme d’intimidation et ce que les parents peuvent faire pour amĂ©liorer cette situation ou rĂ©aliser si les surnoms font partie d’une blague ou de quelque chose de plus nuisible.

Il est très important d’ĂŞtre conscient de tout changement dans le comportement de notre enfant qui peut indiquer que quelque chose ne va pas et, surtout, communiquer avec lui, car c’est la base fondamentale pour pouvoir l’aider.