Quand un enfant rit joyeusement, il y a une mère qui touche le ciel

Quand un enfant rit, le monde s’en va tranquillement et la vie elle-mĂŞme est heureuse. Parce que l’enfance et l’existence de chaque petit doit ĂŞtre encadrĂ©e par le rire, par ces joues oĂą s’enfoncent les fossettes du bonheur et que chaque mère aime voir. Parce que Il n’y a pas de meilleure musique pour une mère que le rire d’un fils.

Une chose qui est Ă  la fois curieuse et charmante chez les enfants, c’est que contrairement aux adultes, ils ne comprennent pas les normes sociales et Ă©clatent de rire quand quelque chose les amuse ou attire leur attention. Les bĂ©bĂ©s et les enfants entre 2 mois et 5 ans vivent cette Ă©tape importante oĂą il n’y a pas encore de normes culturelles rigides, oĂą si quelque chose leur plaĂ®t, les divertit ou les amuse, ils Ă©clateront de rire.

En retourPeu de choses sont aussi contagieuses que d’entendre un enfant rire. Ce geste, si caractĂ©ristique de notre espèce et qui, Ă  son tour, entre dans le code gĂ©nĂ©tique qui nous façonne en tant qu’ĂŞtres sociaux, est un acte de pouvoir qui nous unit les uns aux autres, et de lĂ , que nous aimons tant le rire des petits. C’est le reflet de la vie qui s’Ă©largit, de notre sociabilitĂ© et du lien que nous Ă©tablissons entre nous par la complicitĂ©.

D’autre part, une chose que nous disent les pĂ©diatres et les experts en dĂ©veloppement de l’enfant est que le vrai sourire social, c’est-Ă -dire celui qui cherche « intentionnellement » Ă  se connecter avec les autres, Ă©merge entre 7 et 8 mois. Jusqu’Ă  cet âge, un enfant peut sourire et rire tout haut, mais ces gestes sont le reflet de son Ă©tat Ă©motionnel, c’est le bonheur et la complaisance Ă  l’Ă©tat pur, mais sans qu’il y ait encore cette quĂŞte expresse d’attirer l’attention de maman et papa ou de les faire sourire aussi.

Aujourd’hui sur « Tu es maman ». nous voulons vous parler du rire, celui qui illumine le cĹ“ur de chaque père et de chaque mère. Le reflet le plus authentique que nous faisons bien…

Les filles rient plus que les garçons

Nous sommes certains que de nombreuses mères penseront que leur bĂ©bĂ© ou leur bambin sourit toute la journĂ©e. Bien sĂ»r, il existe de nombreuses diffĂ©rences individuelles, mais comme elles l’expliquent dans un article publiĂ© dans l’espace « Psychologie aujourd’hui ». En moyenne, les filles sourient plus que les garçons pour une raison bien prĂ©cise : la testostĂ©rone.

Cette hormone sexuelle masculine marque une partie de notre caractère, et surtout, la tendance à être plus ou moins réservé émotionnellement.

Des mères qui rient souvent, des enfants qui sourient beaucoup plus

Ce moment de complicitĂ© magique qui s’Ă©tablit entre la mère et l’enfant lorsqu’elle allaite ou nourrit au biberon est le plus propice Ă  gĂ©nĂ©rer cet Ă©veil d’Ă©motions positives, oĂą les regards et les sourires constituent le premier langage. Et n’oublions pas : c’est un langage de pouvoir qui gĂ©nère des changements fabuleux dans le cerveau de l’enfant.

  • Les bĂ©bĂ©s ont un champ de vision très limitĂ©, Ă  tel point que ce sont les visages qui leur sont proches qui sont les premiers Ă  apprendre Ă  discriminer.
  • Par ici, s’ils s’habituent très tĂ´t Ă  des visages illuminĂ©s par des sourires et des rires, ils comprendront immĂ©diatement qu’il s’agit d’un geste agrĂ©ableC’est un geste relaxant et amusant qui vous aidera Ă  « connecter » avec maman et papa. Comment ne pas commencer Ă  l’imiter dès que possible ?

Entre 6 et 12 mois, le bébé connaîtra de nombreux types de rires et de

Dès l’âge de 6-7 mois, le bĂ©bĂ© montre dĂ©jĂ  une gamme d’Ă©motions très intĂ©ressante. Il est frĂ©quent qu’il passe des pleurs aux rires et vice-versa, il est Ă©galement frĂ©quent qu’il s’intĂ©resse Ă  son environnement et qu’il cherche dĂ©jĂ  un contact plus social avec ses parents. En mĂŞme temps, le dĂ©but du jeu est ouvert, oĂą l’attention est dĂ©jĂ  maintenue vers certains stimuli, les interprĂ©tant comme drĂ´les, menaçants, attirants ou inconfortables.

Le bĂ©bĂ© de 6 et 12 mois organise son univers en fonction des stimuli fournis par ses parents et nous commencerons donc Ă  remarquer qu’ils sourient beaucoup plus, qu’ils gargouillent de sourires excitĂ©s lorsqu’ils font quelque chose d’amusant, ou qu’ils Ă©clatent de rire lorsque papa, par exemple, fait des gestes ou des sons « bizarres ».

Quand notre enfant rit, tous nos soucis sont dilués

Peu de choses sont aussi relaxantes et satisfaisantes que de rentrer Ă  la maison et de passer du temps avec votre enfant. Quand vous l’entendez rire, quand vous le voyez plongĂ© dans sa langue encore intelligible vous montrer ses jouets, chercher votre attention et votre proximitĂ© en souriant, tous vos soucis de la journĂ©e sont diluĂ©s, comme la fumĂ©e qui s’Ă©chappe d’une fenĂŞtre.

Les enfants ont le pouvoir de nous guérir, de nous rappeler combien la vie est belle avec eux et à travers leur regard toujours excité, toujours attentif à vous.

N’hĂ©sitez pas Ă  lui apprendre très tĂ´t que sourire, c’est comme respirerune attitude et un outil prĂ©cieux qui nous relie les uns aux autres pour ĂŞtre plus heureux…