Que sont les activités à plusieurs niveaux ?

Par la planification d’activités à plusieurs niveaux, les enseignants peuvent répondre aux besoins éducatifs de l’ensemble des élèvesL’école a été conçue de manière à intégrer la diversité en classe.

Ainsi, les enseignants sont chargés de préparer les tâches scolaires en tenant compte des différents degrés des processus cognitifs, de sorte qu’ils proposent des activités dont le niveau de complexité et de demande augmente progressivement.

« Nous sommes tous des génies, mais si vous jugez un poisson par sa capacité à grimper aux arbres, il vivra toute sa vie en pensant qu’il est inutile. »

-Albert Einstein

Que sont les activités à plusieurs niveaux ?

Les activités à plusieurs niveaux consistent à établir des tâches séquentielles pour atteindre un certain niveau d’apprentissage. Ainsi, les élèves apprennent selon une hiérarchie divisée en différents niveaux cognitifs, en effectuant d’abord des tâches simples qui, une fois surmontées, deviennent progressivement plus complexes jusqu’à atteindre le niveau maximum.

Ces activités sont basées sur la taxonomie de Bloom et Anderson. Ces deux auteurs affirment que les opérations mentales qu’un étudiant effectue lors de l’acquisition et de la maîtrise des connaissances peuvent être classées en six niveaux, de moins à plus difficile.

Les niveaux de floraison et la taxonomie d’Anderson

  • Premier niveau : mémoriser. Elle consiste en reconnaître et mémoriser les informations pertinentes. Il s’agit de définir, citer, énumérer, identifier, nommer, etc. Par exemple, nommer trois auteurs littéraires pertinents, rédiger une liste de personnages dans une histoire donnée, réciter les tables de multiplication, etc.
  • Deuxième niveau : la compréhension. Elle fait référence au fait que comprendre et avoir la capacité de construire un sens à partir de connaissances concrètes. Il s’agit d’associer, de paraphraser, d’expliquer, de contraster, de discuter, etc. Par exemple, expliquer les contenus appris de manière personnelle, réaliser des cartes conceptuelles, discuter des points clés d’un sujet, etc.
  • Troisième niveau : s’inscrire. C’est-à-dire utiliser les connaissances et les compétences acquises dans de nouvelles situations. Il s’agit d’apprécier, de calculer, de résoudre, d’illustrer, de compléter, de développer, de découvrir, etc. Par exemple, corriger un texte contenant des données incorrectes, préparer un budget, concevoir une expérience basée sur certaines connaissances, etc.
  • Quatrième niveau : l’analyse. Elle consiste en décomposer l’apprentissage en plusieurs parties et les mettre en relation les unes avec les autres. Il s’agit de séparer, ordonner, déduire, interpréter, modéliser, etc. Par exemple, interpréter les sentiments des protagonistes d’une histoire, comparer deux théories sur le même sujet, etc.Enseignante aidant ses élèves à réaliser les activités multi-niveaux proposées.
  • Cinquième niveau : évaluer. C’est-à-dire juger et critiquer les connaissances acquises sur la base de critères établis. Il s’agit de tester, mesurer, évaluer, justifier, etc. Par exemple, écrire le point de vue concernant un sujet, choisir les meilleurs ou les pires arguments d’un auteur concernant un sujet, etc.
  • Sixième niveau : créer. Elle consiste en améliorer ou faire quelque chose d’original et de nouveau sur la base d’un sujet appris. Il s’agit de concevoir, proposer, inventer, modifier, réécrire, etc. Par exemple, transformer un roman en pièce de théâtre, écrire un journal intime du point de vue d’un personnage particulier, concevoir une enquête à partir d’un thème, etc.

Les avantages de proposer ce type d’activité en classe

Proposer et planifier des activités à plusieurs niveaux dans la classe profite à tous les élèves de la classe, puisque chacun d’entre eux acquiert les objectifs d’apprentissage à son propre rythme, de sorte que ils atteignent le niveau qu’ils peuvent selon leurs caractéristiques et leurs capacités.

Ainsi, une réponse éducative adéquate est prévue :

  • Le des étudiants doués et très douésqui sont susceptibles d’exercer avec aisance les activités du sixième niveau.
  • Le les enfants qui présentent une certaine forme de difficulté ou des problèmes scolaires.
  • Le le reste du corps étudiant.

« Tous les étudiants peuvent apprendre, mais pas tous le même jour, ni de la même manière. »

-George Evans-