Qu’est-ce que l’antikyphobie et comment affecte-t-elle les rĂ©sultats scolaires ?

Lorsqu’une personne a une peur intense de quelque chose, d’une autre personne ou d’une situation, on parle de phobie. Par consĂ©quent, une phobie est un trouble de la santĂ© Ă©motionnelle ou psychologique caractĂ©risĂ© par une peur irrationnelle et disproportionnĂ©equi est de nature maladive et très difficile Ă  contrĂ´ler. Parmi les nombreuses phobies qui existent, l’atichiphobie se caractĂ©rise par la peur de l’Ă©chec.

Qu’est-ce que l’antikyphobie ?

Dans le cas spĂ©cifique de l’atichiphobie, il s’agit d’une phobie qui consiste en une peur persistante et injustifiĂ©e, une panique, un Ă©chec, des erreurs. Cette peur de l’Ă©chec peut ĂŞtre liĂ©e Ă  de nombreux domaines de notre vie, que ce soit au quotidien, au travail ou au niveau professionnel.

Comme toute autre phobie, l’atyphobie empĂŞche une personne de se dĂ©velopper et de fonctionner pleinementIl la limite et la conditionne Ă  faire face aux situations et Ă  accomplir correctement ses activitĂ©s et ses tâches. Par consĂ©quent, toute forme de phobie doit ĂŞtre surmontĂ©e, car elle constitue un obstacle qui rĂ©duit la qualitĂ© de vie des personnes qui en souffrent.

SymptĂ´mes

Dans le cas de l’atichiphobie et de la peur de l’Ă©chec, elle n’apparaĂ®t pas du jour au lendemain, mais se dĂ©veloppe progressivement au cours d’une certaine Ă©tape de la vie d’une personne. Et les symptĂ´mes les plus courants qui peuvent ĂŞtre dĂ©tectĂ©s chez ceux qui en souffrent sont les suivants :

Au niveau cognitif

  • Un niveau Ă©levĂ© de demande personnelle.
  • RigiditĂ© extrĂŞme, discipline et structuration avec soi-mĂŞme et ses tâches
  • Un une quĂŞte sans fin de la perfection dans toutes les activitĂ©s.
  • Manque d’estime de soi et forte autocritique nĂ©gative
  • Se sentir coupable face Ă  l’Ă©chec.
  • Perte de contrĂ´le de la situation.

Sur le plan physique

  • Épisodes d’anxiĂ©tĂ© ou de panique
  • Maux de tĂŞte ou d’estomac, tremblements, transpiration, tachycardie et vertiges lorsque le moment est venu de faire face Ă  des situations, des activitĂ©s ou des personnes.
  • Black-out : perte de mĂ©moire momentanĂ©e.

Causes

En ce qui concerne les causes possibles qui produisent cette peur irrationnelle de l’Ă©chec, elles peuvent ĂŞtre nombreuses et avoir trait Ă  divers facteurs. Ă€ l’occasion, cette phobie peut toucher des personnes qui ont une personnalitĂ© très exigeante ou, au contraire, Ă  d’autres qui, sans avoir ce type de personnalitĂ©, ont Ă©tĂ© soumis Ă  de nombreuses exigences.

Donc, les causes peuvent être diverses et liées aux exigences de notre société actuelleNous sommes une entreprise très compétitive, qui exige que nous réussissions dans tous les domaines de la vie. Ou bien les causes peuvent être liées à des situations ou des exigences vécues au sein de la famille.

Comment le comportement antipsychotique affecte-t-il les performances scolaires ?

Parfois, la panique de l’Ă©chec est liĂ©e Ă  l’environnement acadĂ©mique, ce qui signifie qu’un Ă©tudiant peut avoir peur, par exemple, d’Ă©chouer dans ses relations sociales au sein de l’environnement scolaire. Il peut aussi paniquer face Ă  des activitĂ©s ou des devoirs scolaires, craignant de ne pas pouvoir les faire parfaitement. Sans parler de la la peur incontrĂ´lable d’Ă©chouer aux examens scolaires et d’avoir de mauvaises notes.

L’antityphobie affecte Ă  la fois psychologiquement et Ă©motionnellement et donc affecte les performances scolaires des Ă©lèves qui en souffrent. Ses consĂ©quences peuvent ĂŞtre :

  • Niveaux Ă©levĂ©s d’anxiĂ©tĂ© et de stress. Les crises de panique.
  • Des problèmes de santĂ© liĂ©s aux mĂŞmes symptĂ´mes de cette phobie, comme l’hyperventilation, les crises de panique, les vertiges, la transpiration, les maux de tĂŞte, etc.
  • Sous les rĂ©sultats scolaires, bien qu’il faille considĂ©rer que dans certains cas, il y a des Ă©lèves atypiques qui ont des rĂ©sultats scolaires acceptables et de bonnes notes. Cependant, le problème est l’enjeu Ă©motionnel Ă©levĂ© qu’ils prennent pour obtenir une bonne performance et, par consĂ©quent, sur les consĂ©quences que cela peut entraĂ®ner.
  • DifficultĂ©s de mise en relationpour interagir et communiquer avec les autres.Une fille pleure sur le canapĂ© avec l'antikyphobie, la peur de l'Ă©chec.

Comment se dĂ©barrasser de la peur de l’Ă©chec…

La première Ă©tape pour aider les personnes souffrant d’antikyphobie est de leur faire croire qu’elles ont ce problème. Ils devraient Ă©galement reconnaĂ®tre leur peur excessive de l’Ă©chec et comprendre que c’est cette mĂŞme peur qui les empĂŞche d’aller de l’avant et se dĂ©velopper pleinement. En d’autres termes, c’est prĂ©cisĂ©ment cette peur qui paralyse et bloque et ne permet pas aux personnes vivant avec cette phobie d’obtenir de bons rĂ©sultats dans leurs activitĂ©s et entreprises.

Donc, l’aide de professionnels est essentielle pour diagnostiquer et traiter correctement l’anticychiphobie. Ce sont les spĂ©cialistes qui vont travailler sur les causes possibles qui produisent la phobie et dĂ©terminer les techniques et les thĂ©rapies les plus appropriĂ©es et les plus nĂ©cessaires pour la traiter.

Toutefois, ce sont les professionnels qui fixeront les lignes directrices concrètes Ă  suivre avec les personnes souffrant d’atichiphobie, il existe quelques stratĂ©gies pour les aider. Dans ce cas, compte tenu du contexte scolaire, les enseignants, les camarades de classe et les membres de la famille peuvent envisager les actions suivantes :

  • Accepter les erreurs comme un Ă©lĂ©ment fondamental dans tous les domaines de la vie et dans tous les processus d’apprentissage
  • Changer la perception de l’Ă©chec. C’est-Ă -dire insister sur la considĂ©ration positive de l’Ă©chec, basĂ©e sur le fait que les gens, mĂŞme avec de grandes capacitĂ©s et connaissances, sont prĂŞts Ă  prendre des risques et donc Ă  Ă©chouer.
  • Motiver et encourager l’Ă©tudiant atypiqueen essayant de lui faire oublier les pensĂ©es nĂ©gatives.
  • Evaluer constamment l’effort Les Ă©tudiants souffrant de cette phobie le font au quotidien et pas seulement lorsqu’ils doivent faire face Ă  une situation qui est plus compliquĂ©e pour eux.