L’autorĂ©gulation de l’apprentissage selon Richard Fenker

[ad_1]

L’autorĂ©gulation de l’apprentissage est la capacitĂ© que chaque personne a de gĂ©rer, d’ajuster et de diriger ses propres actions, pensĂ©es, Ă©motions et motivations afin d’atteindre certains objectifs liĂ©s au domaine acadĂ©mique.

Mais, la rĂ©alisation de l’autorĂ©gulation de l’apprentissage est un processus complexe qui consiste Ă  mettre en pratique diffĂ©rentes stratĂ©gies destinĂ©es Ă  orienter le comportement lors des Ă©tudes. L’une de ces stratĂ©gies est celle proposĂ©e par le psychologue amĂ©ricain Richard Fenker, dont nous parlerons dans les lignes qui suivent.

« L’apprentissage est plus efficace lorsqu’il s’agit d’un processus actif plutĂ´t que passif ».

-Kurt Lewin-

L’autorĂ©gulation de l’apprentissage selon Richard Fenker

Le psychologue et professeur Richard Fenker, spĂ©cialiste renommĂ© des cours de stratĂ©gie d’apprentissage, dans son livre Comment Ă©tudier et apprendre plus et mieux en moins de tempsLa section « Étudier dans le monde » dĂ©crit diffĂ©rentes mĂ©thodes innovantes pour amĂ©liorer les performances lors des Ă©tudes.

Une adolescente dans sa chambre en train d'étudier en appliquant une des techniques d'autorégulation de l'apprentissage.

Ces mĂ©thodes comprennent un programme d’autorĂ©gulation de l’apprentissage. Ce programme se compose de trois Ă©tapes simples :

  1. Fixer un objectif clair.
  2. ContrĂ´ler le processus d’apprentissage nĂ©cessaires pour atteindre l’objectif Ă©noncĂ© ci-dessus.
  3. DĂ©cider de ce qu’il faut faire en cas de distraction.

Voici donc ce que chacune de ces étapes implique plus en détail.

1. fixer un objectif clair

Au dĂ©but de la session d’Ă©tude, il est conseillĂ© d’Ă©tablir un objectif clair, concret et Ă  court termeLe cours comprendra Ă©galement une sĂ©rie de problèmes mathĂ©matiques, la lecture d’un sujet du livre, l’apprentissage du vocabulaire d’une langue, la rĂ©daction d’un rĂ©sumĂ© et l’Ă©laboration d’un plan, entre autres.

Une fois cet objectif atteint, si nécessaire, un autre nouvel objectif serait fixé, mais en précisant toujours la tâche à accomplir.

« Première étape : avoir un objectif clair. Deuxième étape : disposer des ressources nécessaires pour réaliser ce que vous voulez.

-Aristotle-

2. ContrĂ´ler les processus d’apprentissage nĂ©cessaires pour atteindre l’objectif fixĂ©

Dans ce sens, nous devons essayer reconnaĂ®tre et identifier les signaux transmis par son propre corps, et faire attention Ă  son humeurLa première chose qui vient Ă  l’esprit est le manque de comprĂ©hension du problème, les distractions extĂ©rieures, la motivation, etc. Et, en particulier, nous devons faire attention au syndrome de l’Ĺ“il cristallin, qui consiste Ă  lire automatiquement sans comprendre le texte et Ă  ne s’en rendre compte qu’après un certain temps.

Richard Fenker appelle cet Ă©vitement de l’Ă©tude en raison de certaines circonstances le « point Gotcha », donc Ă  ce sujet, ce psychologue recommande dire Ă  haute voix la phrase suivante, forte et percutante:

« Je t’ai eu ! Vous vous Ă©cartez Ă  nouveau du chemin. Retournez sur le chemin de la gloire ».

Ainsi, il est possible de revenir Ă  la tâche, et d’ĂŞtre plus proche de l’objectif qui a Ă©tĂ© prĂ©cĂ©demment Ă©tabli.

Fille qui étudie sur le canapé en appliquant les techniques d'autorégulation de l'apprentissage.

3. DĂ©cider de ce qu’il faut faire en cas de distraction pour l’autorĂ©gulation de l’apprentissage

Souvent, pour retrouver sa concentration, il ne suffit pas de prononcer la phrase que nous venons de citer, il faut donc recourir Ă  d’autres stratĂ©gies pour ĂŞtre plus actif dans l’Ă©tude, comme par exemple

  • Changement de technique d’Ă©tude pour accroĂ®tre l’activitĂ© d’acquisition de contenu. Pour ce faire, vous pouvez
    • Souligner.
    • RĂ©sumer.
    • Pour Ă©laborer des schĂ©mas ou des cartes mentales.
    • Écrivez dans la marge.
    • Faites des diagrammes des relations entre les diffĂ©rentes parties du texte.
    • Faire des tableaux comparatifs.
    • RĂ©pĂ©ter Ă  voix haute ou Ă  voix basse ce qui doit ĂŞtre appris.
    • Faites des dessins sur le sujet.
    • Formez des associations avec des images.
    • Construire des règles mnĂ©moniques.
    • Imaginez que vous expliquiez la leçon Ă  quelqu’un d’autre.
  • SĂ©lectionnez une autre tâche plus appropriĂ©e pour cette pĂ©riode. En ce sens, il est possible de changer de sujet pour en choisir un qui soit mieux adaptĂ© Ă  l’Ă©tat d’esprit du moment.
  • Faites une courte pauseLe temps maximum pour cela est de 10 minutes, et nous pouvons ensuite poursuivre la tâche proposĂ©e. Parfois, il est nĂ©cessaire de faire une pause, de se dĂ©tendre et de se dĂ©connecter de l’Ă©tude, pour continuer avec plus d’Ă©nergie.

Comme vous l’avez vu, cette technique d’autorĂ©gulation de l’apprentissage proposĂ©e par Richard Fenker peut ĂŞtre très utile Ă  vos enfants pendant qu’ils Ă©tudient. Qu’attendez-vous pour la leur enseigner afin de les rendre beaucoup plus productifs dans leurs moments d’Ă©tude ?

[ad_2]